Mission – Petite équipe, gros impact pour un si grand projet

Mission
Découvertes

L’équipe permanente de la Mission fait penser aux caryatides, ces statues qui soutiennent sur leur tête des ouvrages d’architecture bien plus grands qu’elles. Dans le cas présent, « l’ouvrage » est imposant et pourtant les « statues » qui lui servent de support ne sont que trois. Solides sur leurs bases, ces trois personnes compensent par l’énergie, l’agilité et un grand investissement personnel leur faible nombre.

 

Rappelons que la Mission - de structure associative - est le gardien de la Valeur Universelle Exceptionnelle (VUE) des Coteaux Maisons et Caves de Champagne au Patrimoine mondial. Qu’elle est à ce titre comptable devant l’Etat français et devant l’Unesco de l’engagement des champenois à préserver, embellir, valoriser et faire rayonner ce bien. Sacrée responsabilité. Le conseil d’administration présidé par Séverine Couvreur y prend une part active.

 

Connaître

Mais la mise en œuvre opérationnelle repose sur une petite équipe de la taille d’une start-up, composée de trois professionnels au profil bac + 5 en Aménagement du territoire, reliés entre eux par une communication constante et ayant une connaissance fine de la Champagne viticole et de ses 320 communes. « Être peu nombreux ne nous empêche pas d’être très dynamiques sur le territoire et d’avoir des résultats très honorables », euphémise Amandine Crépin, directrice de la Mission. De fait, le bilan du premier plan de gestion (2015-2023) a montré que tous les engagements avaient été respectés, tous les objectifs atteints et même dépassés.

 

Protéger

« La protection de la VUE demande une veille juridique et un suivi attentif des projets qui émergent sur le territoire pour être capable d’intervenir s’ils risquent d’affecter l’intégrité du bien. Nous sommes la tour de guet », considère Francisco Andrade, directeur d’études, arrivé en 2021. « Toutefois la Mission n’a pas le pouvoir d’empêcher un projet ni de signer une autorisation. Elle a un regard de vigilance, peut seulement dire : attention, paysage sensible ! La décision et la responsabilité appartiennent à l’état et aux communes » précise clarifie Amandine Crépin.

 

Accompagner

« Pour éviter d’avoir à réagir en pompiers, nous avons une stratégie d’accompagnement des collectivités en amont, reprend Francisco, qualifié par l’OPQU*. Qu’ils nous interpellent ou qu’on les interpelle, nous essayons d’apporter aux élus des éléments de compréhension des enjeux sur les sujets d’urbanisme, d’habitat, de transition énergétique, mais aussi des conseils d’amélioration pour l’embellissement de leurs paysages, de leurs entrées de ville, etc. » 60 dossiers de cette nature ont été traités ces six derniers mois, occasionnant un grand nombre de visites de terrain et de rencontres. A quoi s’ajoute en ce qui le concerne l’animation du groupe de travail Patrimoine et la participation de la Mission aux Journées européennes du Patrimoine pour lesquelles il a initié une collection de capsules vidéo.

 

Jongler

Présente depuis 2011, Caroline Gambart, directrice d’études, jongle elle aussi avec dix balles, partageant son temps entre gestion administrative et comptable de l’association, management des projets événementiels (Marche des réconciliations, grand dîner du patrimoine, Villages et coteaux propres, Journées de la Biodiversité…), suivi des outils de communication et de promotion (site internet, signalétique, mise à disposition de l’Expo, club des ambassadeurs, conférences de presse…), animation du groupe de travail Environnement. « Nous y abordons des sujets de fond de la gestion du bien qui sont très importants dans la protection d’un paysage culturel comme le nôtre. » Sa préoccupation quotidienne à la Mission : que tout « coulisse » bien.

 

Transmettre

C’est sous son aile que Camille Bouché, étudiante en Master de communication, effectue son alternance en utilisant et développant ses jeunes compétences dans l’animation des réseaux sociaux, la création graphique, la gestion d’e-mailings mais aussi le pilotage du projet multidimensionnel de célébration des 10 ans de l’inscription, en préparation pour 2025.

 

 

Représenter

Aux côtés de l’équipe qu’elle supervise, Amandine Crépin concentre son attention sur tout ce qui se rattache aux devoirs de la Mission : protéger, expliquer, partager, concerter, mobiliser, promouvoir, mobiliser, transmettre. Exploitant son entregent naturel, elle assure les relations avec les autorités et référents UNESCO (ministères, préfets, services de l’Etat, collectivités, Centre du Patrimoine mondial, ICOMOS…), rencontre des mécènes à la recherche de financements, anime le Groupe OenoTourisme (GOT) qui fait travailler ensemble les grands acteurs régionaux du tourisme et du Champagne.

 

(S’)informer

En plus de participer aux réunions stratégiques à l’ABFPM**où la Mission préside une commission, elle est la seule directrice de structure de gestion à siéger au Comité des biens français en tant que spécialiste des plans de gestion, ce qui fait d’elle une professionnelle bien informée et reconnue dans son réseau. Et il lui revient enfin d’animer la gouvernance auprès de la présidente Séverine Couvreur et de son bureau, et d’accompagner dans ses travaux le Conseil scientifique dont les membres bénévoles aussi passionnés qu’expérimentés constituent l’autre force de la Mission. « C’est un peu le 4e homme de l’équipe, considère Amandine. Par son expertise et ses conseils, il décuple notre action. »

 

Valider

Le vœu d’Amandine pour 2024 : « Valider le nouveau plan de gestion. En ce moment nous sommes dans le regard de ce qui s’est passé depuis 2015 pour comprendre ce qui a bien ou moins bien fonctionné et nous avons à nous projeter dans les dix prochaines années pour écrire une nouvelle feuille de route qui soit en adéquation avec les ambitions du territoire, les attentes de l’Unesco et les moyens de la Mission. »

 

*Office professionnel de qualification des urbanistes

**Association des biens français du Patrimoine mondial

Les nouvelles de la mission

Patrimoine
Un mot suffit à résumer la soirée du 20 novembre 2023 organisée par la Mission au caveau Castelnau à Reims et placée…
Découvertes
L’équipe permanente de la Mission fait penser aux caryatides, ces statues qui soutiennent sur leur tête des ouvrages d’…
Interview
Olivier Cany, directeur des gares Champagne-Ardenne, SNCF Gares & Connexions   Dans quelle mesure le patrimoine…
Mission Coteaux, Maisons et caved de Champagne

Mission Coteaux, Maisons et caves de champagne C/O, Agence d'urbanisme de Reims, Place des droits de l'homme CS 90 000 51084 Reims CEDEX FRANCE

+33 (0)3 26 77 42 89

Nous contacter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées pour me recontacter.