Interview - Laure Ménétrier Directrice-conservatrice du musée du vin de Champagne et d’Archéologie régionale à Épernay

Laure Ménétrier Directrice-conservatrice
Interview

Quelles sont les particularités de ce musée ?

Sa première particularité est qu’il est hébergé dans une demeure historique, très bel écrin architectural et paysager pour les collections. Les anciens propriétaires du château Perrier, négociants en Champagne, y ont vécu, accueilli leur clientèle, leurs fournisseurs, et ont organisé des moments festifs et des concerts dans les salons de réception. Cela donne une âme au château. Le visiteur y est très sensible. C’est aussi un musée de territoire, c’est-à-dire qu’il donne des clés de compréhension sur l’histoire de la Champagne sous tous ses aspects. C’est enfin un lieu appartenant à cette génération de musées modernes qui dans le même temps valorise un patrimoine matériel, tangible, et offre une approche ludique, participative grâce à des dispositifs de médiation très variés qui s’adressent à tous les publics.

 

A quelle logique répond la combinaison des thèmes Champagne et Archéologie dans un même lieu ?

Au souhait de matérialiser l’histoire du territoire, sa richesse et la manière dont les hommes ont su en exploiter les ressources naturelles. Et notamment la craie qui est notre fil conducteur : le substrat crayeux a été exploité dès le Néolithique, c’est sur lui notamment qu’est cultivée la vigne de l’aire d’appellation Champagne et il est à l’origine des crayères qui sont l’un des éléments fondamentaux du bien inscrit.

 

Comment s’articule la visite ?

Le parcours de collections se divise en quatre sections. On y voit comment les sols et sous-sols se sont formés, comment les hommes se sont implantés sur le territoire et ont commencé à exploiter la craie, le silex, l’argile, le bois…, comment le vin de Champagne est devenu ce produit phare reconnu internationalement. Enfin, on peut admirer de très beaux objets ayant appartenu à des collectionneurs champenois du XIXe siècle jusqu’au début du XXe siècle. La visite a aussi une dimension patrimoniale puisqu’elle permet la découverte des salons historiques, du parc et du caveau.

 

- En quoi le château Perrier est-il une illustration de la Valeur Universelle Exceptionnelle (VUE) des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne ?

C’est un lieu emblématique, très représentatif de certains éléments de la VUE. Il est situé sur l’avenue de Champagne à Epernay, l’un des sites témoins du bien, qui combine une organisation très fonctionnelle de ce modèle agro-industriel qu’est la Champagne viticole, une architecture de prestige et un patrimoine souterrain très riche.

On retrouve bien dans le château Perrier à la fois une architecture ostentatoire qui matérialise la réussite sociale d’un grand négociant en champagne, Charles Perrier, un lieu d’habitation et de réception pensé pour être en connexion fonctionnelle avec les espaces d’élaboration du champagne situés juste en face, et un caveau de plus de 700 m2 dédié à l’élevage du vin. Le château est un bon exemple de ce dynamisme entrepreneurial propre à la Champagne, avec ces grands capitaines d’industrie qui, au 19e siècle, ont construit la notoriété à l’international du Champagne.

 

Que reste-t-il de ce qu’il fut à l’âge d’or du Champagne ?

Tout le patrimoine architectural. La rénovation de tous les espaces dont on conservait encore les décors historiques a été très soignée de manière à ce qu’ils soient restitués tels qu’ils étaient à l’origine, quand on disposait des archives qui le permettaient. Grâce à notre parcours dédié à l’histoire du Champagne, le visiteur peut aussi saisir que la Champagne viticole est une terre de savoir-faire qui se renouvellent en permanence et que, depuis le 18e et surtout le 19e siècle, il y a une course permanente pour aller vers la qualité par l’innovation et l’amélioration des outils de production.

 

Et le caveau, quelle est sa destination ?

Autrefois les caves étaient plus nombreuses et reliées au bâtiment de production de l’autre côté de l’avenue. Après 1942, date à laquelle le château est devenu propriété de la ville d’Epernay, elles ont été divisées, une partie revenant à la maison Perrier-Jouët. Le caveau est aujourd’hui un espace libre, privatisable, dans lequel nous allons pouvoir imaginer des événements festifs, musicaux, au fil de la programmation culturelle du musée.

 

Quel est le positionnement du musée ?

Grâce à ses différents fonds qui sont très riches, grâce à tous ses partenaires et mécènes, le musée a un potentiel exceptionnel en termes de développement et de partenariat. Le grand enjeu de la stratégie que nous sommes en train d’élaborer avec Sophie Herscher-Bousseau, adjointe à la Culture de la ville d’Épernay, est de trouver comment ce musée peut être une valeur ajoutée sur le territoire. L’une des priorités, au-delà de lui construire une notoriété touristique nationale et internationale, est déjà de créer des synergies avec les acteurs culturels, institutionnels, associatifs, éducatifs à Epernay, dans la Marne et ailleurs. C’est ce que nous expérimentons actuellement. Nous intégrons aussi à notre démarche une dimension participative. A l’occasion de l’exposition Le Musée !, Regards photographiques de Pierre-Olivier Deschamps et d’Anthony Suply qui offrira de mai à octobre 2022 un regard artistique et documentaire sur les étapes de transformation du château Perrier, les visiteurs pourront s’exprimer sur ce que peut être un musée aujourd’hui et ce qu’ils en attendent. L’idée est de construire l’identité du musée avec eux.

 

Ma Champagne au Patrimoine mondial, L’Expo est inaugurée le 6 avril dans vos murs. De quoi est-ce le signe ?

L’inscription à l’Unesco est une magnifique reconnaissance. Elle est portée par la Mission qui en assure le suivi en termes de gestion et de valorisation. Mais c’est d’abord un bien commun. Cela signifie que nous avons tous le devoir d’assurer une médiation culturelle pour faire comprendre pourquoi la Champagne viticole est inscrite et ce qui fait sa Valeur Universelle et Exceptionnelle. Le musée a un rôle déterminant sur ce point. C’est une évidence pour moi d’accueillir l’Expo, et un grand honneur qu’il ait été choisi par la Mission.

 

Vous sentez-vous « ambassadrice » des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne ?

Je me sens totalement ambassadrice ! A titre personnel, j’ai une appétence forte pour l’histoire des régions viticoles et leurs enjeux contemporains. Et professionnellement, j’ai eu la chance de participer à la candidature et à l’inscription des Climats du vignoble de Bourgogne sur la Liste du patrimoine mondial. Je ne vous cache pas que, depuis deux ans que je suis en Champagne, je me suis fortement attachée à cette région, à ce produit exceptionnel qu’est le Champagne et à son histoire. Je me sens parfaitement en phase avec les objectifs fixés par la Mission en termes de mise en valeur, d’interprétation, de partage de la VUE.

 

Lors de la soirée du 6 avril, comment allez-vous faire le lien entre les collections du musée et la conférence de Jean-Marie Pinçon sur le Champagne dans l’art ?

L’idée est d’être complémentaire, de mettre en résonance les propos de Jean-Marie Pinçon avec nos collections. Nous avons dans le parcours une salle dédiée au Champagne en tant que source de créativité et d’inspiration pour les artistes et artisans d’art. J’interviendrai en mettant en avant quelques objets qui sont le témoin de ce phénomène, par exemple les créations de cristalleries qui montrent à quel point le champagne a inspiré les arts de la table.

 

 

archeochampagne.epernay.fr

Les nouvelles de la mission

Agenda
Conférence #9 – Jeudi 6 octobre 2022 (18h30). Dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable : « 20…
Patrimoine
Communes et habitants de la Champagne, participez à l’opération Villages et Coteaux propres prévue le samedi 1er…
Cycle de conférences
- Conférence #8 – Vendredi 16 septembre 2022 à 18h30. Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine : « le…
Mission Coteaux, Maisons et caved de Champagne

Mission Coteaux, Maisons et caves de champagne C/O, Agence d'urbanisme de Reims, Place des droits de l'homme CS 90 000 51084 Reims CEDEX FRANCE

+33 (0)3 26 77 42 89

Nous contacter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées pour me recontacter.