Une paysagiste en renfort à la Mission - Margaux Henrion

4
Interview

La Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne accueille depuis janvier 2021 une nouvelle équipière, Margaux Henrion, paysagiste de formation, qui connaît parfaitement le territoire, les acteurs et les enjeux de l’inscription.

 

Pourquoi avoir choisi de rejoindre la Mission ?

Je connais bien la Champagne, et en particulier le secteur inscrit au Patrimoine mondial que j’ai beaucoup arpenté. J’y ai préparé le sujet de mon diplôme à l’École nationale supérieure de paysage de Versailles (site de Lille). J’ai eu l’occasion de travailler avec la Mission à plusieurs reprises, notamment sur la charte éolienne, et, depuis 4 ans que je suis à l’Agence d’urbanisme de la région de Reims, je lui consacrais déjà 50 % de mon temps. Rejoindre la Mission à 100 % est la suite logique.

 

Quelles compétences complémentaires amenez-vous dans cette petite équipe opérationnelle ?

C’est une petite équipe, oui, mais elle ne travaille pas seule. Elle est accompagnée par un Conseil Scientifique qui compte de nombreux talents. En tant que paysagiste, j’apporte une expertise sur le diagnostic et l’aménagement paysager, une bonne connaissance des documents règlementaires, une capacité à traiter des projets concrets. Mon expérience d’illustratrice intéresse aussi la Mission. Le dessin permet souvent d’ébaucher des projets, de faire passer des idées.

 

Quels sont les dossiers que vous allez suivre plus spécialement ?

Le projet d’embellissement pour commencer. Avec le Conseil Scientifique et notamment son vice-président Jean-Pierre Belfie, nous voulons accompagner les acteurs du territoire dans toutes les initiatives qui contribuent à l’embellissement des paysages dans la zone d’engagement. Au titre de la signalétique, je m’occuperai de la conception graphique des tables paysagères. Je suivrai également la problématique des éoliennes et des énergies renouvelables en général, l’idée étant de les intégrer au mieux dans les paysages inscrits.

 

Quelle est votre vision des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne ?

Ce que j’observe sur le territoire inscrit, c’est une richesse et une diversité de ces paysages qui ne se résument pas à de la vigne et de la forêt. Les préserver ne signifie pas les mettre sous cloche. On peut les travailler, les valoriser, les embellir tout en les protégeant.

 

Que recouvre la notion d’embellissement ?

Elle désigne le travail d’amélioration des différentes composantes du paysage : les traversées urbaines, les entrées de villes et villages, les points de vue, etc. Mieux aménager c’est à la fois supprimer les verrues paysagères, chercher à enfouir les réseaux, mettre de l’ordre dans l’affichage publicitaire, redonner de la place aux piétons, adapter les plantations… Ce travail relève d’une action coordonnée entre la Mission et son Conseil Scientifique, le Parc naturel régional de la Montagne de Reims, les services de l’Etat, les communes, les professionnels du Champagne….

 

Reste-t-il de gros progrès à faire en matière d’embellissement ?

Si l’on veut être digne de l’inscription au Patrimoine mondial, oui. Des améliorations ont déjà été apportées mais on doit aller plus loin, tant en milieu rural qu’en milieu urbain. On sent une envie de la part des acteurs. Nous sommes là pour les accompagner vers cet objectif, en avançant en parallèle sur les sites l’Aisne, l’Aube, la Marne.

 

Comment pouvez-vous les aider ?

La Mission n’est pas une maîtrise d’œuvre qui va élaborer les projets d’aménagement paysager de A à Z. Notre rôle est d’impulser, d’informer, de conseiller, d’accompagner, de faire le lien. Je suis à la disposition des acteurs, prête à aller sur le terrain, à entrer avec eux dans le concret.

 

L’embellissement est-il à relier au développement durable ?

C’est une évidence. L’embellissement va de pair avec le développement durable et la biodiversité. C’est un élément fort du paysage que nous devons bien intégrer à notre démarche. C’est pourquoi nous allons avancer sur le sujet avec Séverine Couvreur qui est en charge de la biodiversité au sein du Conseil Scientifique de la Mission.

Les nouvelles de la mission

Interview
Les 6, 7 et 8 octobre 2021 à Beaune, les représentants de la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne ont…
Temps fort
79 communes participantes, environ 1200 bénévoles mobilisés le 2 octobre 2021 : l’opération Villages et Coteaux propres…
Étude
Vigilante pour l’intégrité de la Valeur Universelle Exceptionnelle des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne, la…
Mission Coteaux, Maisons et caved de Champagne

Mission Coteaux, Maisons et caves de champagne C/O, Agence d'urbanisme de Reims, Place des droits de l'homme CS 90 000 51084 Reims CEDEX FRANCE

03 26 77 42 89

Nous contacter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées pour me recontacter.